L’innovation sociale au service de la rénovation énergétique des bâtiments

Efficacité énergétique des bâtiments Performance énergétique du secteur Bâtiment en Occitanie : une ambition forte

Temps de lecture estimé : 4 mn

Au-delà des interventions techniques, le facteur humain joue un rôle essentiel dans la concrétisation de travaux de rénovation. L’appropriation des démarches de rénovation par les usagers constitue une clef de réussite. Pour cela, pour les collectivités peuvent s’appuyer sur l’innovation sociale à travers des dynamiques collectives et des opérations visant l’inclusion des ménages dans les démarches de projets.

Définir l’innovation sociale dans le cadre de la rénovation des bâtiments privés.

Le Conseil Supérieur de l’Économie Sociale et Solidaire (CSESS) définit l’innovation sociale qui “consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux nouveaux ou mal satisfaits dans les conditions actuelles du marché et des politiques sociales, en impliquant la participation et la coopération des acteurs concernés, notamment des utilisateurs et usagers. Ces innovations concernent aussi bien le produit ou service, que le mode d’organisation, de distribution, (…).  » - Article 15 de la loi relative à l’économie sociale et solidaire du 30 Juillet 2014.

L’innovation sociale émerge en réaction à un besoin, et mobilise l’expertise d’usage pour répondre à une demande sociale non satisfaite. Les démarches d’innovation sociale placent l’usager au cœur de l’élaboration des diagnostics et de la production de solutions, leur permettant une réappropriation de l’environnement pour améliorer une situation donnée. Elles s’appuient pour cela sur les solidarités, les stratégies d’entraides, de conseils et d’informations qui émanent des communautés de pratiques.

Une étude commanditée par l’ADEME en 2011 présente l’innovation sociale comme un outil pouvant compléter et renouveler l’action publique. L’enjeu pour les collectivités est d’organiser la rencontre entre les propriétaires des bâtiments et l’ensemble des parties prenantes de la construction et de la rénovation pour compléter et adapter leurs politiques locales d’habitat. L’innovation, en valorisant la création de bien-être, l’intelligence collective et l’expression des besoins des usagers, propose de nouvelles pratiques pour favoriser le lancement des travaux de rénovation des logements individuels.

JPEG - 414.3 ko
Rencontres Internationales de l’Innovation Sociale
Antoine Darnaud - Région Occitanie

Organisation des Rencontres Internationales de l’Innovation Sociale au centre Réalis de Montpellier, pôle ESS de la Région Occitanie

L’innovation sociale et les besoins de l’usager au cœur de la définition de Renov’Occitanie

Les équipes de la Direction de la Transition Écologique et Énergétique de la Région Occitanie ont fait le choix de l’innovation pourstructurer le Service Public Intégré de la Rénovation Energétique, en partenariat avec les équipes de l’ADEME et de l’AREC.

Afin de répondre au mieux aux besoins des usagers des territoires, les travaux et réflexions ont été menés en s’inspirant de la démarche du design de services, dans un contexte de renouvellement des politiques publiques. Cette démarche innovante se base sur l’observation, la co-construction et l’expérimentation, et permet de placer les usagers au cœur de la démarche de construction du nouveau service public de rénovation énergétique. La Région s’est attachée la compétence des équipes du Lab’ Occitanie, laboratoire d’innovation publique pour l’ensemble des services de l’Etat en région.

Rénov’Occitanie est la synthèse de plusieurs temps de rencontre et d’immersion, ainsi que des propositions de groupes de travail composés par des particuliers, des artisans, des Espaces Info Énergie et des plateformes de rénovation énergétique. L’équipe projet s’est appuyée sur ces rencontres et expertises d’usage pour alimenter ses réflexions et formaliser des prototypes de solutions. Les propositions envisagées ont par la suite été testées sur le terrain pour en évaluer la pertinence et les ajuster.

JPEG - 215.8 ko
Intégrer les artisans dans la structuration de Rénov’Occitanie
Lab Occitanie

 

Entretiens conduits auprès des usagers pour structurer Rénov’Occitanie

Pour animer et organiser la lutte contre la précarité énergétique des quartiers prioritaires, Toulouse Métropole s’appuie sur un dispositif qui lui est propre : le Label “Ma Copro Bouge”. Créée en 2014 en partenariat avec l’Agence Départementale d’information sur le Logement (ADIL) et l’Espace Info Énergie de Toulouse Métropole, ce label s’inscrit dans le cadre du programme de prévention des copropriétés en difficulté de gestion. Il concerne les copropriétés des années 1960 et 1970, de plus de 50 lots, inscrites sur la liste des copropriétés faisant l’objet d’un accompagnement par Toulouse Métropole. L’obtention de ce label encourage les copropriétés à se fixer et à atteindre des objectifs précis, co-définis avec la métropole, tels que la diminution des impayés, la maîtrise des charges ou encore la mise en place d’un audit énergétique. Dans le cadre de ce dispositif, la métropole s’entoure également de bureaux d’études et d’associations dédiés à la maîtrise d’usage pour favoriser l’appropriation des travaux par les habitants. Ces partenaires entrent en contact direct et réguliers avec les habitants pour organiser et animer les réflexions autour des travaux de rénovation à engager au sein des copropriétés. Ils organisent à la fois le recueil des attentes, des besoins et des appréhensions des habitants ; et leur implication dans l’ensemble des prises de décisions en amont et pendant les travaux. Ces partenaires proposent sur les copropriétés, des activités telles que le théâtre forum, des débats mouvants, la réalisation de vidéos et autres temps collectifs. Cet accompagnement social et humain contribue à informer les habitants, à garantir le respect de leurs besoins et de leur bien-être, tout au long des travaux qui s’avèrent parfois contraignants.

 

Vignette : photo Antoine Darnaud

 


Créer les conditions favorables au changement

Plusieurs aides ont été mises en place dans le but d’accompagner les acteurs locaux dans leurs démarches de transition énergétique, à différentes échelles, qu’il s’agisse d’acheter un logement économe en … En savoir plus

La réduction des consommations dans le secteur du bâtiment

La réduction des consommations représente un enjeu essentiel pour qu’une réelle transition énergétique ait lieu. Le secteur du Bâtiment est un des secteurs économiques les plus énergivores. La diminution … En savoir plus

La réduction des consommations énergétiques régionales

La réduction des consommations énergétiques est un des trois piliers fondamentaux de la transition énergétique. Elle se base sur des mesures de sobriété et d’efficacité énergétique qui doivent être … En savoir plus

Déploiement du SPPEH en Occitanie : quels rôles pour les collectivités locales ?

plus de 160 techniciens et cadres de collectivités d’Occitanie ont suivi jeudi 11 juin dernier le webinaire proposé par les partenaires du réseau TOTEn et l’AREC Occitanie « déploiement du SPPEH en … En savoir plus

Les collectivités : coordinatrices de la transition énergétique des bâtiments en Occitanie

Les collectivités locales d’Occitanie sont au cœur de la stratégie régionale de réduction des consommations énergétiques finales du secteur bâtiment à l’horizon 2050. Mise à jour en 2019, la trajectoire … En savoir plus