La réduction des consommations dans le secteur du bâtiment

Temps de lecture estimé : 2 mn

La réduction des consommations représente un enjeu essentiel pour qu’une réelle transition énergétique ait lieu. Le secteur du Bâtiment est un des secteurs économiques les plus énergivores. La diminution des impacts sur l’environnement à travers la rénovation énergétique et la construction de bâtiments plus performants sont les piliers de ce changement et peuvent être impulsés par chacun des acteurs du territoire.

 

Les enjeux liés à la réduction des consommations dans le secteur du bâtiment
Le secteur du bâtiment représente, avec celui des transports, un des secteurs les plus énergivores et fortement émetteurs de gaz à effet de serre (GES).
La transition énergétique implique la réforme de ce secteur aux moyens de la rénovation énergétique et de la construction de bâtiments plus performants, au bénéfice de la population pour l’amélioration de la qualité de vie, la baisse de la facture énergétique, etc.- et de l’environnement - baisse des pollutions émises par ce secteur.
De plus, ces mesures permettent de maîtriser les principaux usages énergivores de ce secteur :
• le chauffage et l’eau chaude sanitaire ;
• l’éclairage ;
• la ventilation et la climatisation ;
• les équipements électriques.

La rénovation énergétique des bâtiments énergivores

Un projet de rénovation énergétique passe d’abord par un diagnostic énergétique - pouvant être réalisé par un bureau d’études - qui permet aux usagers de faire un bilan des consommations actuelles ainsi que des usages du bâtiment en question. Ce diagnostic permet d’identifier les actions d’économies d’énergie pouvant être réalisées.
Les personnes réalisant la rénovation énergétique de leur bâtiment le font souvent pour des raisons économiques - baisse de la facture énergétique - et dans un souci de modernité - ex : amélioration de la qualité de l’éclairage.
De plus, cette démarche de rénovation énergétique passe souvent par l’installation de systèmes de production d’énergie renouvelable : chauffage au bois, panneaux photovoltaïques, etc.

La construction de bâtiments performants

La démarche de construction de bâtiment basse consommation ou BEPOS (Bâtiment à Energie PoSitive) s’inscrit dans la loi de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’Environnement, dite Grenelle 1. Cette loi fixe des objectifs concernant l’édification de tout bâtiment à l’horizon 2020. Cet engagement reste volontariste et prévoit pour ces bâtiments une consommation d’énergie primaire inférieure à la quantité d’énergie renouvelable produite. D’ici le 31 décembre 2020, les Etats membres de l’Union Européenne devront faire en sorte que la consommation de tout nouveau bâtiment soit quasi nulle.

Dès aujourd’hui, l’ensemble des acteurs professionnels du secteur du bâtiment et de l’immobilier peuvent se mobiliser pour anticiper cette future réglementation sur la construction des bâtiments à énergie positive et à faible empreinte carbone. Ces démarches collectives d’expérimentations peuvent concerner :
• des maisons individuelles ou accolées ;
• des bâtiments collectifs d’habitation ;
• des bâtiments à usage de bureau ;
• les autres bâtiments soumis à la réglementation thermique actuelle.

 

L’ADEME identifie 4 niveaux de la démarche d’efficacité énergétique :

JPEG - 44.4 ko
Les niveaux de demarches d’efficacité énergetique
ADEME

Source : Ademe Haute-Normandie

 

En savoir plus :
Réduire mes impacts dans mes bâtiments d’entreprise (Ademe)

Construction de maisons économes en énergie (Ademe)

L’observatoire BBC

Expérimenter la future réglementation : le label E+C- (Ademe)

Méthode d’évaluation de la performance énergétique et environnementale des bâtiments neufs

Bâtiment à énergie positive et réduction carbone (Ademe)