Le déploiement des énergies renouvelables par les collectivités d’Occitanie

Production locale d’énergie renouvelable Comment développer la production locale d’énergies renouvelables sur mon territoire ?

Temps de lecture estimé : 4 mn

Etat des lieux de la production d’ENR en Occitanie

En 2017, la production d’énergies renouvelables était de 26,4 TWh en Occitanie, production d’électricité et de chaleur confondues selon, l’Observatoire Régional de l’Energie (OREO). Sur la dernière décennie (2008 – 2017), cette production d’ENR a augmenté mais s’est surtout diversifiée. La production de chaleur renouvelable (48%) rattrape également la production d’électricité renouvelable (52%). Les productions issues des ressources renouvelables participent à 49% du mix électrique régional et à 21,5% dans la consommation d’énergies finales sur les territoires d’Occitanie (corrigées des variations climatiques de 2017).

Le bois-énergie est la ressource régionale principale en termes de production d’énergie thermique avec 95% du mix (données OREO 2017 – 2018). La production de chaleur issue de l’incinération de déchets (cinq sites d’incinération à ce jour) ou de la méthanisation (52 unités de valorisation du biogaz à ce jour) se développent. La première installation à injecter du biométhane sur le réseau en Occitanie a par ailleurs été inaugurée en mai 2018 dans le Gers, à l’ISDND de Palve (Gers).

Si le mix de production électrique renouvelable reste dominé par l’énergie hydraulique à 32,8% (données OREO 2017 – 2018), il se diversifie progressivement depuis 2008. L’éolien contribue aujourd’hui à 8,6 % du mix électrique, le solaire PV à 5,9% (données OREO 2017 – 2018) grâce aux nouvelles capacités de production installées au cours de la dernière décennie.

A noter que la production renouvelable électrique issue du solaire PV connaît la plus forte progression depuis 2008, passant de 19 à plus de 1800 MWh.

Etat des lieux production enr en occitanie Source : Plaquette de l’Observatoire régional de l’énergie Occitanie 2019
Cliquer sur l’image pour télécharger le panorama des productions EnR en Occitanie 2019

 

Les objectifs régionaux de production d’énergies renouvelables à l’horizon 2050 dans le cadre de la stratégie Région à Energie Positive

La Région Occitanie a pris la décision, le 28 Novembre 2016 en assemblée plénière, de s’engager sur un scénario « Région à énergie positive à l’horizon 2050 »

Ce scénario, construit en partenariat avec l’ADEME et l’association Négawatts, s’inspire du scénario "100% de renouvelable à l’horizon2050", élaboré par l’ADEME à l’échelle nationale. Le scénario Région à Energie positive 2050 prévoit, dans un contexte de forte dynamique démographique :
• une réduction de 40% de la consommation d’énergie. Pour cela, des efforts particuliers sont à réaliser dans le domaine du résidentiel-tertiaire et des transports.
• une couverture à 100% des consommations territoriales d’énergie finale par les énergies renouvelables.
Cela requiert une multiplication par plus de 3 de la production d’énergies renouvelables et une division par 2 des consommations d”énergie par habitants par rapport à la situation actuelle.

Cette stratégie est reprise dans le Schéma Régional de l’Aménagement, du Développement Durable et de l’Egalité des Territoires (SRADDET) et est cohérente avec la dynamique de la PPE.
Une production d’énergies renouvelables de 91 TWh à l’horizon 2050 sur le territoire régional est nécessaire pour assurer l’objectif d’une couverture à 100% par les ENR.
Le développement de projets d’énergies renouvelables est donc un des axes de coordination de la transition énergétique sur un territoire. Ces projets apportent des réponses aux enjeux de production, de consommation et de maîtrise d’énergie identifiés localement. Ces projets se déploient au fil des interactions avec les acteurs du territoire et des évolutions législatives.

 

Les collectivités territoriales, échelon territorial stratégique pour le développement des énergies renouvelables et l’atteinte des objectifs de sobriété énergétique.

Les collectivités territoriales ont par essence des liens de proximité avec les citoyens. Leurs compétences en matière d’urbanisme et aménagement territorial (dans lesquelles s’insèrent les transports, l’habitat et le développement économique) constituent des maillons essentiels pour mettre en œuvre et diffuser les pratiques de sobriété énergétique. Pour rappel, la loi TECV de 2015 leur attribue la coordination de la transition énergétique sur les territoires.

Les collectivités disposent d’outils de planification et de communication pour organiser des actions de sobriété énergétique auprès de leurs populations. Elles ont la capacité à porter des actions de sensibilisation, des actions d’information et de concertation autour des enjeux de sobriété et maîtrise énergétiques. Les démarches “d’exemplarité” ou “bonnes pratiques” des collectivités renforcent et valorisent les messages portés à ces occasions.

Pour s’investir dans ces bonnes pratiques, les collectivités disposent de leviers multi- sectoriel (transports, habitat, gestion des déchets, patrimoine public, éclairage et chauffage public etc). Leur outils et politiques d’urbanisme et d’aménagement du territoire permettent de renforcer l’efficacité énergétique ou de développer l’utilisation de sources d’énergie renouvelables. 

Les collectivités sont également les Autorités Organisatrices de l’Energie depuis la loi de Transition Ecologique pour la Croissance Verte (TECV - 2015). Elles sont ainsi propriétaires et en charge de la gestion des réseaux de distribution de gaz et d’électricité.

Ces compétences permettent aux collectivités d’être l’échelon de référence pour articuler la maîtrise de la demande énergétique avec la planification des réseaux. Les collectivités jouent un rôle clé pour organiser l’utilisation des ENR dans leurs réseaux d’énergies