Réalisation d’un cadastre solaire et diffusion via un outil numérique

Communauté d’Agglomération Gaillac Graulhet

Enjeux :

La mise en œuvre d’une plus grande autonomie énergétique du territoire

Démarches :
PCAET obligé
Autre démarche volontaire

Objectifs : Développer les énergies renouvelables locales en incitant les particuliers et les entreprises à s’équiper en installations solaires photovoltaïques et/ou thermiques.


En bref...

- Description de l’action
L’action consiste en la mise en ligne d’un cadastre solaire interactif qui permet à tous les propriétaires de connaître le potentiel solaire des toitures des bâtiments situés sur le territoire. C’est un outil de sensibilisation et d’information de premier niveau, neutre et objectif, pour le grand public

- Les étapes

- Etape 1 : Définition du besoin - types d’outil souhaité et de cadastre solaire réalisable.
• 1 mois
- Etape 2 : Consultation de prestataires pour réaliser la mission et validation du contrat de réalisation
• 1 mois
- Etape 3 : Réalisation de la mission par prestataire et information des installateurs locaux de la démarche menée par l’Agglomération dans la perspective d’un référencement sur la plateforme web dédiée.
• 3 mois
- Etape 4 : Mise en ligne de l’outil et communication grand public.
• En continu
- Etape 5 : Bilan de la fréquentation du site et des projets engagés grâce à l’outil
• 1 fois par an

En détail...

-  Les leviers :
Coût peu important de la solution retenue
Moyen d’activation : Mobilisation du financement TEPCV.

Gisement solaire local identifié comme le 1er potentiel de production EnR du territoire – via étude de diagnostic.
Moyen d’activation : Matérialiser le gisement solaire sous forme d’un cadastre.

-  Les freins :
Pas de freins particuliers

Inspiration : Projet de cadastre solaire identique par le PNR des Grands Causses.

Acteurs parties prenantes :

-  Acteurs : Société in Sun we trust / Mairie et Agglomération

-  Compétences Techniques :
Société In Sun We Trust -> réalisation du cadastre solaire

-  Compétences Financières :
Programme TEPCV pour le financement du coût de l’outil

-  Compétences Sociales :
Non renseignées

-  Compétences Juridiques :
Pas activées (faute de temps disponible). Communication faite uniquement par flyer, sites internet Agglo-Mairie et réseaux sociaux.

Bilan

-  Les bonnes pratiques :
• Communiquer et animer régulièrement autour de l’existence de l’outil (disposer un écran interactif dans une galerie commerciale par exemple)
• Utiliser l’outil dans le cadre d’une analyse de faisabilité d’installation sur bâtiments publics afin de sélectionner de futurs projets EnR sur le patrimoine du territoire
• Mentionner dans la convention signée avec l’entreprise qui réalise le cadastre, le fait de pouvoir récupérer au bout d’un certain nombre d’années la base de données SIG, afin de pouvoir l’utiliser pour d’autres projets (schéma directeur EnR par exemple)

-  Les écueils :
• Limites de l’outil sur la fiabilité des informations fournies (BD Topo IGN ancienne, localisation des panneaux, pas de prise en compte de l’état des charpentes ni des zones ABF, informations financières…)
• Faible référencement des installateurs locaux lié aux :
o Commissions trop élevées (In sun we trust prélève une commission sur les contrats passés avec les installateurs référencés)
o Carnets de commande déjà bien remplis
o Nécessité d’une antériorité de 3 ou 4 ans de l’installateur

-  Perspectives :
Lancer des campagnes de communication régulières pour faire connaître l’outil.

Moyens

-  Moyens alloués pour le montage de projet :
Moyens internes et 2 agents ponctuellement mobilisés pour le suivi de la prestation et la communication

-  Moyens alloués pour la mise en œuvre annuelle :
Temps agent pour bilan et communication.

-  Des moyens alloués pour la suite ? :
☒ Oui ☐ Non
Lesquels ?
Temps agent pour communiquer sur l’outil