Pourquoi dynamiser la rénovation énergétique des logements des particuliers sur son territoire ?

Efficacité énergétique des bâtiments Performance énergétique du secteur Bâtiment en Occitanie : une ambition forte

Temps de lecture estimé : 4 mn

Les attentes en termes de rénovation énergétique des logements des particuliers en Occitanie

Les collectivités territoriales font partie des acteurs clés pour assurer la massification progressive de la rénovation des logements d’ici 2050. Pour rappel, le rythme de logements particuliers rénovés sur les territoires de la Région Occitanie, est établi à :
• 52 000 logements rénovés / an jusqu’en 2030 ;
• 75 000 logements rénovés / an entre 2030 et 2050.

Un logement est défini comme “rénové” lorsque ce dernier atteint les étiquettes de performance énergétique A ou B après travaux. Soit une consommation inférieure ou égale à 50 kWhEP/m² par an - étiquette A- ou comprise entre 51 à 90 kWhEP/ m² par an - étiquette B.

Le diagnostic de performance énergétique - DPE - renseigne sur la performance énergétique d’un logement ou d’un bâtiment. Pour cela, il évalue sa consommation d’énergie et son impact en termes d’émissions de gaz à effet de serre. La massification de la rénovation des logements des particuliers poursuit ainsi des objectifs tant quantitatifs que qualitatifs.

Assurer la rénovation énergétique des logements des particuliers permet à la collectivité :
• de lutter contre la précarité énergétique des ménages ;
• d’améliorer le confort, le cadre de vie et la santé des ménages ;
• d’accompagner la réduction des factures énergétiques des ménages ;
• de renforcer la valeur patrimoniale du territoire ;
• de réduire les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre de ce secteur.

Selon la Cellule Economique Régionale de la Construction Occitanie (CERCO Occitanie), le résidentiel représente 38,6 % des consommations énergétiques finales du secteur du bâtiment en 2017. Pour rappel, la part des consommations énergétiques finales du secteur résidentiel sont fixées à 29,6 % en 2050.

Le CERCO Occitanie recense, pour l’année 2019, 72% des logements mis en vente ou en location présentant une étiquette énergétique D, E, F ou G. Le défi pour les collectivités territoriales est ainsi d’organiser l’animation et l’accompagnement des particuliers à la rénovation de leur logement.

 

JPEG - 102.8 ko
Etiquette énergétique des logements mis en vente et location en Occitanie et en France à fin novembre 2019
CERC Occitanie / Observatoire DPE

 

Les enjeux autour de la rénovation énergétique des logements des particuliers.

Les collectivités rencontrent un premier écueil, celui de la connaissance des consommations des logements privés mais également des dispositifs et des acteurs de la rénovation existant sur leur territoire. Organiser un état des lieux, permet d’identifier et de prioriser les logements à rénover. Les états des lieux favorisent également la mutualisation des compétences ou des bonnes pratiques organisationnelles présentes sur le territoire, ou encore l’identification des relais territoriaux, tant pour les aspects techniques de la rénovation que pour la mobilisation des particuliers.

Le suivi et l’évaluation des actions de rénovation entreprises reposent sur une collecte suffisante de données et le calcul des performances réelles des habitations rénovées.
Les données chiffrées sur les performances atteintes définissent le gain en coût global par rapport aux factures avant travaux. Les collectivités veillent à organiser la collecte des données énergétiques sur leurs territoires. Le recueil et le calcul des performances réelles évaluent l’efficacité des travaux de rénovation engagés. L’état des performances énergétiques à l’issue des travaux légitiment ainsi l’obtention de financements ou de subventions. Des résultats positifs de performance peuvent appuyer de nouvelles demandes de financement ou leur renouvellement. En cas d’écart entre les valeurs annoncées et les valeurs réelles, relevées sur les factures individuelles, ces données favorisent au contraire l’analyse des causes de ces écarts. Par ailleurs, la collecte de ces données énergétiques de rénovation accompagne les démarches de suivi et évaluations des Plans Climat Air Énergie Territoriaux.

Au-delà des données techniques, les collectivités ont également intérêt à collecter des données sociales. Ces données relatives aux ressentis, aux perceptions de la qualité des travaux - du point de vue du client - ou encore faisant part de l’importance du relationnel - rôle de tiers de confiance du conseiller / animateur qui accompagne le particulier - complètent la qualification des démarches de rénovation. Les retours d’expérience des propriétaires, leur perception, satisfaction, acceptabilité voire leur appropriation des changements sur le long terme sont autant de critères à intégrer dans l’évaluation globale de la rénovation performante. Ces retours de terrain permettent d’actualiser les politiques publiques locales de rénovation au regard des besoins d’accompagnement des utilisateurs dans la prise en main de leur logement rénové. Ces données qualitatives indiquent également les éventuels besoins en termes de formation des artisans – vis-à-vis des méthodes, matériaux employés, en cas de dysfonctionnement voire de malfaçon), etc.

Enfin, l’engagement de la rénovation du parc privé repose sur une communication efficace des dispositifs d’accompagnements existants sur un territoire, qu’ils soient techniques, sociaux ou financiers. Le déploiement depuis 2020 des guichets uniques de la rénovation énergétique en Occitanie vise à délivrer un service d’information et de conseil de premier niveau, neutre et gratuit pour accompagner les particuliers à mener des actions de rénovation, de maitrise de l’énergie et de développement des énergies renouvelables à l’échelle de l’habitat individuel ou collectif privé.

Les collectivités, parties prenantes de la rénovation énergétique des logements des particuliers

En termes de rénovation énergétique des logements des particuliers, les collectivités locales disposent de compétences pour :
• appréhender le niveau de précarité énergétique des ménages sur leur territoire. (Lien vers articles Leviers 2 Stratégie efficacité privée) ;
• devenir un guichet unique du service public de rénovation énergétique des logements des particuliers (conseil, accompagnement, suivi) ;
• animer le territoire pour dynamiser une politique de rénovation des particuliers ;
• trouver les relais territoriaux pour sensibiliser les acteurs à la rénovation énergétique ;
• accompagner les professionnels via des formations et la mise en avant de leurs compétences, dans le cadre notamment de la labellisation Qualité Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

 

JPEG - 184.5 ko
Accompagner les citoyens pour leur démarche de rénovation énergétique
Photo Bensizerara Sofiane - Région Occitanie

 


Créer les conditions favorables au changement

Plusieurs aides ont été mises en place dans le but d’accompagner les acteurs locaux dans leurs démarches de transition énergétique, à différentes échelles, qu’il s’agisse d’acheter un logement économe en … En savoir plus

La réduction des consommations dans le secteur du bâtiment

La réduction des consommations représente un enjeu essentiel pour qu’une réelle transition énergétique ait lieu. Le secteur du Bâtiment est un des secteurs économiques les plus énergivores. La diminution … En savoir plus

La réduction des consommations énergétiques régionales

La réduction des consommations énergétiques est un des trois piliers fondamentaux de la transition énergétique. Elle se base sur des mesures de sobriété et d’efficacité énergétique qui doivent être … En savoir plus

Déploiement du SPPEH en Occitanie : quels rôles pour les collectivités locales ?

plus de 160 techniciens et cadres de collectivités d’Occitanie ont suivi jeudi 11 juin dernier le webinaire proposé par les partenaires du réseau TOTEn et l’AREC Occitanie « déploiement du SPPEH en … En savoir plus

Les collectivités : coordinatrices de la transition énergétique des bâtiments en Occitanie

Les collectivités locales d’Occitanie sont au cœur de la stratégie régionale de réduction des consommations énergétiques finales du secteur bâtiment à l’horizon 2050. Mise à jour en 2019, la trajectoire … En savoir plus