Le diagnostic, clé de réussite pour construire sa stratégie de performance énergétique des bâtiments

Efficacité énergétique des bâtiments Performance énergétique du secteur Bâtiment en Occitanie : une ambition forte

Temps de lecture estimé : 7 mn

La réussite des actions de transition énergétique pour le secteur bâtiment repose sur leur cohérence avec les autres projets d’aménagements, économiques ou sociaux, portés sur un territoire. Pour cela, le diagnostic énergétique est un facteur clé pour anticiper, réfléchir et organiser une stratégie de performance énergétique cohérente sur son territoire.

 

Bien connaitre son patrimoine pour réussir la construction de sa stratégie de performance énergétique des bâtiments privés et publics

La conduite de diagnostics - ou audits - énergétiques des bâtiments publics et privés d’un territoire est un premier facteur de réussite pour veiller à leur performance énergétique. L’étape du diagnostic est essentielle dans le sens où elle participe à identifier les consommations, déperditions ou performances énergétiques existantes. Elle caractérise ainsi les écarts à combler au regard des objectifs énergétiques fixés.
Cet état des lieux constitue une première base pour définir et identifier les interventions à mener sur les bâtiments. Les collectivités peuvent ainsi réfléchir et proposer plusieurs typologies de travaux selon les objectifs énergétiques qu’elles se sont fixées. Plus ce diagnostic sera anticipé, plus les stratégies de performance énergétique - rénovation, réhabilitation, requalification- pourront être adaptées aux tissus urbains, ruraux, économiques, sociaux et environnementaux des territoires Selon l’échelle d’intervention envisagée ou encore les acteurs impliqués dans l’opération, le diagnostic se réalise à plusieurs niveaux :

  • du bâtiment seul ;
  • d’une copropriété ou un ensemble de plusieurs logements ;
  • d’un quartier
  • d’une commune
  • d’une métropole, communauté de communes, d’agglomération, urbaine...

 

Élaborer son diagnostic à l’échelle territoriale permet aux collectivités d’avoir une lecture globale de leurs territoires et de hiérarchiser les secteurs prioritaires, avant de cibler des logements en particuliers. Le développement d’un outil de datavisualisation par la Banque des Territoires dans le cadre du dispositif Action Cœur de Ville portée par le Ministère de la Transition Écologique souligne l’importance de ces diagnostics et de leur visualisation en amont de toute définition de stratégies et plans d’actions de revitalisation. Ces diagnostics peuvent s’intégrer et alimenter le lancement d’opérations type OPAH ou PRIS sur les territoires, mêlant ainsi les ambitions de transition énergétique avec les ambitions de lutte contre la précarité énergétique, développement de l’équité, solidarité, justice sociale ou dynamique économique territoriale. La Communauté d’Agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées a, entre autres, profité de son statut de lauréat du dispositif Action Cœur de Ville pour initier, avec le soutien de son Agence d’urbanisme, un diagnostic territorial, base pour l’élaboration de sa stratégie de réinvention de cœur de ville.

 

Au niveau de l’Occitanie, l’analyse et la synthèse des relevés, diagnostics énergétiques et des simulations thermiques a permis à six CAUE – Gers, Lot, Ariège, Tarn, Haute-Garonne et Haute-Pyrénées – de développer et proposer différents scénarios de rénovations pour les bâtiments publics représentatifs du XXe siècle. Ce référentiel s’est construit sur la base d’une recherche-action de 3 ans concernant les bâtis publics de différentes époques représentatives du XXe siècle présents sur ces six départements. L’objectif de cette étude vise à sensibiliser les collectivités et autres maîtres d’ouvrages sur l’importance d’une approche globale en termes de patrimoine bâti pour concilier performance énergétique, confort d’usage, exigences réglementaires et respect des caractéristiques architecturales. Cette étude a abouti à la définition de cinq typologies de bâtiments sur quatre périodes spécifiques du XXe siècle que les collectivités de ces six départements peuvent rencontrer.

 

Réaliser des diagnostics à une échelle plus resserrée, à savoir celle du bâtiment s’est également avérée pertinente dans le cadre de la rénovation d’en centre hospitalier à Sète dans l’Hérault. L’analyse fine des consommations et besoins en eau chaude d’un centre hospitalier de la ville de Sète a favorisé la définition des travaux de rénovation de l’établissement au profit d’économies énergétiques et thermiques.

 

Élaborer ou réviser ses documents de planification : une opportunité pour élaborer ses diagnostics

L’élaboration ou la révision de documents de planification tels que les Schémas de Cohérence Territoriaux, les Plans Locaux d’Urbanisme (ou Intercommunaux) ou, plus spécifiques, les Plans Locaux de l’Habitat, sont des opportunités à disposition des collectivités pour initier ces diagnostics énergétiques des bâtiments. Les diagnostics énergétiques territoriaux sont par ailleurs obligatoire dans le cadre des Plans Climat Air Energie Territoriaux. Surtout, l’élaboration de ces documents encouragent les croisements et les comparaisons des différents diagnostics – énergétiques, de déplacements, sociaux, économiques, environnementaux – au profit du développement de plans d’actions transversaux. Le croisement de plusieurs états des lieux concoure à une planification tant géographique que temporelle, à la fois de travaux de performance énergétique envisagés et de projets plurisectoriels voire pluri-territoriaux de transition énergétique.

La rénovation de la ferme d’Icart en Ariège en bureaux initiée par la Communauté de communes du Séronais sur la période 2006 – 2010, témoigne des liens pouvant exister et se créer entre l’engagement d’un projet de rénovation et la structuration de projets territoriaux. Les élus communaux de l’époque ont saisi l’opportunité de la création et du développement d’une filière bois locale du bois ainsi que du développement d’énergies renouvelables pour préserver et renouveler l’usage d’un bâtiment du patrimoine local. Le projet architectural sélectionné respecte plusieurs ambitions à savoir :

  • la valorisation du caractère patrimonial de l’ancienne ferme,
  • l’approvisionnement en bois local pour les opérations de réhabilitation / construction de la ferme, accompagnant la structuration de la filière forêt-bois sur leur territoire,
  • la réalisation d’économies d’énergies et l’utilisation de sources d’énergies renouvelables,
  • la préservation de l’environnement autour du bâtiment et dans le cadre de ses activités,
  • le développement de l’attractivité territoriale et le soutien à l’économie locale - la rénovation du bâtiment ayant mobilisé 14 entreprises ariégeoises. Les nouveaux locaux accueillent désormais 10 structures travaillant dans le domaine du bois et de l’environnement ainsi que les bureaux du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises.

 

Encourager l’auto-diagnostic sur son territoire

Au-delà de la révision et / ou élaboration de leurs documents de planification, les collectivités peuvent mobiliser d’autres méthodes pour réaliser leurs audits énergétiques. Le Pôle d’Équilibre Territorial et Rural Albigeois Bastides a par exemple construit et mis à disposition de ses habitants, une plateforme en ligne d’accompagnement à la rénovation énergétique - REHAB. Cette plateforme propose, entre autres mises en relation avec des professionnels Reconnus Garants de l’Environnement (RGE), ou des conseillers spécialisés, la réalisation de premier diagnostic des logements à rénover par les particuliers eux-mêmes. Cette plateforme permet au PETR de constituer une base de données collaborative sur les consommations énergétiques des bâtiments privés de son territoire. Cette plateforme encourage la participation des citoyens dans leur projet de rénovation et les sensibilise à organiser eux même le suivi de leurs consommations à la suite de leurs travaux.

Les outils de diagnostic SITERRE et CasBa pour lesquels la Région Occitanie est une des régions pilotes suit cette même philosophie d’implication des citoyens dès le diagnostic de rénovation

 

S’appuyer sur les Conseillers en Énergie Partagée pour obtenir une meilleure lecture du patrimoine bâti de son territoire

L’ADEME appuie les petites et moyennes collectivités - moins de 10 000 habitants – dans leur démarche de diagnostic énergétique patrimoniaux en mettant à leur disposition un Conseiller en Énergie Partagée.

La première mission du conseiller est d’accompagner la réalisation de l’inventaire du patrimoine et de veiller à la collecte de l’ensemble des données nécessaires à la réalisation d’un bilan énergétique sur les 3 dernières années - visites de sites, données de facturation etc. Le conseiller consolide ces données afin de dresser un bilan identifiant les gisements potentiels d’économies et les actions possibles pour les valoriser. En termes de travaux de rénovation ou de travaux neufs, le conseiller intervient dans les phases de préparation et de réalisation de toute opération.

L’analyse et le suivi continu des consommations énergétiques permettent au conseiller de détecter les éventuelles dérives ou erreurs de facturation au cours de toute opération de rénovation. Cette expertise favorise l’engagement de mesures ne nécessitant pas ou peu de dépenses - optimisation des conditions tarifaires, mise en œuvre d’une régulation, adaptation des consommations à l’usage - etc.

Surtout, le Conseiller en Énergie Partagé incarne la compétence énergie d’une commune, en concertant les équipes communales en permanence. Il assure la mise en œuvre et le suivi de stratégie patrimoniale et énergétique à long terme et favorise la professionnalisation des équipes internes.

 

JPEG - 272.9 ko
Des choix performants pour l’IUT de Tarbes - Hautes-Pyrénées
Chantier IUT Tarbes : Fond ARAC Occitanie

Choix d’une ossature bois et du pisé pour héberger le pôle Génie Civil et Construction Durable de Tarbes et d’un bâtiment vitrine pour l’enseignement en construction durable


Créer les conditions favorables au changement

Plusieurs aides ont été mises en place dans le but d’accompagner les acteurs locaux dans leurs démarches de transition énergétique, à différentes échelles, qu’il s’agisse d’acheter un logement économe en … En savoir plus

La réduction des consommations dans le secteur du bâtiment

La réduction des consommations représente un enjeu essentiel pour qu’une réelle transition énergétique ait lieu. Le secteur du Bâtiment est un des secteurs économiques les plus énergivores. La diminution … En savoir plus

La réduction des consommations énergétiques régionales

La réduction des consommations énergétiques est un des trois piliers fondamentaux de la transition énergétique. Elle se base sur des mesures de sobriété et d’efficacité énergétique qui doivent être … En savoir plus

Déploiement du SPPEH en Occitanie : quels rôles pour les collectivités locales ?

plus de 160 techniciens et cadres de collectivités d’Occitanie ont suivi jeudi 11 juin dernier le webinaire proposé par les partenaires du réseau TOTEn et l’AREC Occitanie « déploiement du SPPEH en … En savoir plus

Les collectivités : coordinatrices de la transition énergétique des bâtiments en Occitanie

Les collectivités locales d’Occitanie sont au cœur de la stratégie régionale de réduction des consommations énergétiques finales du secteur bâtiment à l’horizon 2050. Mise à jour en 2019, la trajectoire … En savoir plus