| Planification territoriale

Préparer le territoire à la production d’énergie renouvelable

Temps de lecture estimé : 3 mn

La production d’énergie renouvelable est un des piliers de la transition énergétique et implique des enjeux sociaux, techniques, économiques et environnementaux. Les collectivités territoriales, en s’appropriant ces enjeux pour mettre en place des projets de production d’énergie renouvelable respectant les caractéristiques propres à leur territoire favorisent les retombées économiques et sociales locales. L’appropriation de ces enjeux passe par une planification énergétique territoriale pour définir une stratégie et identifier les mesures à entreprendre en faveur de la transition énergétique.

 

Quels sont les enjeux de la production locale d’énergie renouvelable ?
Que ce soit au niveau national ou régional, les objectifs quant à la consommation énergétique sont clairs :
• diviser la consommation finale d’énergie par 2 d’ici 2050 grâce à la sobriété et l’efficacité énergétique ;
• porter à 33% la part des énergies renouvelables dans notre consommation d’énergie finale d’ici 2030.

La finalité est de réduire la dépendance aux énergies fossiles, grandes émettrices de Gaz à effet de serre (GES). Les Régions, cheffes de file de la transition énergétique, y contribuent en définissant leur propre stratégie territoriale.

La Région Occitanie s’est engagée à être exemplaire dans ce domaine en devenant d’ici 2050 la première région à énergie positive d’Europe. Les enjeux de cet engagement sont multiples : la transition énergétique, entre autres, devient l’un des moteurs de la croissance économique régionale. Pour cela, elle s’appuie sur l’innovation, la formation, la concertation avec les acteurs locaux et l’ingénierie financière. Cet engagement signifie également que, d’ici 2050, la production locale d’énergie renouvelable couvrira 100% de la consommation énergétique finale en région Occitanie.

 

Quel est le rôle des collectivités dans le développement de projets d’énergie renouvelable territoriaux ?
Les collectivités territoriales, coordinatrices de la transition énergétique, ont un rôle clef à jouer dans la diffusion des enjeux liés au projet de production d’énergie renouvelable au niveau local. En étant informés sur ces enjeux, les acteurs territoriaux peuvent davantage s’approprier les projets qui y sont associés pour en maximiser les retombées économiques et sociales pour le territoire. L’intégration systématique des acteurs locaux tout au long du processus d’élaboration de ces projets peut permettre la montée en compétence de la collectivité et lui donner l’occasion de valoriser les ressources endogènes de son territoire. Ainsi, les collectivités pourraient devenir d’autant plus aptes à conduire ces projets et à créer les conditions favorables au changement pour encourager le développement d’un plus grand nombre d’initiatives citoyennes, à la légitimité et aux ambitions plus importantes.

 

Quel est le rôle de la planification énergétique dans la production d’énergie renouvelable ?
L’objectif de couvrir 100% de la consommation énergétique finale de la région Occitanie grâce à la production d’énergie renouvelable implique d’inscrire le territoire régional dans une logique d’action de long terme. Les collectivités, coordinatrices de la transition énergétique, doivent donc s’outiller pour mettre en place des mesures adaptées à leur territoire et conformes à cet objectif.

La planification énergétique est un outil incontournable car elle permet à la collectivité d’avoir une vue d’ensemble de son territoire, de sa consommation énergétique et de son mix énergétique actuel. C’est après cette étude du territoire qu’elles seront en mesure de déterminer le potentiel de production local d’énergie renouvelable et la capacité du territoire à répondre aux objectifs nationaux et régionaux - Schéma Régional d’Aménagement de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET) et trajectoire Région à énergie positive.

La collectivité ayant une bonne connaissance de son territoire pourra véritablement jouer son rôle de coordinatrice en prenant en compte l’environnement social, technico-économique et écologique de son territoire.