Préparer son territoire aux effets du dérèglement climatique

Les collectivités territoriales ont la possibilité d’atténuer les effets du changement climatique et de préparer leur territoire aux conséquences actuelles et à venir sur l’environnement et la population. En effet, d’un côté elles peuvent multiplier les actions locales structurantes pour diminuer les impacts des activités humaines sur l’environnement et, de l’autre, faire évoluer leurs activités en conséquence et mettre en place des infrastructures adaptées au monde de demain.

 

Quelles sont les actions à mettre en place pour diminuer au maximum les effets du dérèglement climatique ?

Pour préparer son territoire aux effets des dérèglements climatiques, trois éléments principaux sont à prendre en compte :
• la qualité de l’air ;
• l’accès à l’eau potable ;
• l’accès à une alimentation équilibrée.

Pour diminuer au maximum les effets du dérèglement climatique, il est donc nécessaire de diminuer au maximum les externalités négatives des activités du territoire. Cela peut passer, par exemple :
• par une construction plus importante de bâtiments écoresponsables – ex. architecture bioclimatique ;
• par une réorganisation de l’utilisation de l’eau potable, de laquelle dépend l’accès de l’eau potable pour tous. Il est nécessaire d’optimiser dès maintenant l’utilisation de cette ressource fragile en maîtrisant les consommations - des particuliers comme des industriels ;
• par la protection des cours d’eau dont la qualité garantit la qualité de l’eau.

Il est par exemple primordial d’empêcher au maximum les rejets de polluants et d’assurer une bonne gestion des eaux usées. Pour cela, le secteur agricole peut être un levier : de nombreux usages alternatifs peuvent être choisis pour protéger les sols ou éviter les rejets de produits phytopharmaceutiques qui se déversent par la suite dans les cours d’eau. Il s’agit aussi de favoriser le choix de cultures endogènes au territoire pour éviter les besoins excessifs en arrosage, etc.

 

Quelles sont les actions à mettre en place pour rendre son territoire plus résilient aux effets du dérèglement climatique ?

Pour rendre son territoire plus résilient aux effets du dérèglement climatique il est nécessaire d’analyser sa sensibilité au regard des changements climatiques à venir. Pour cela, les collectivités peuvent entreprendre des diagnostics territoriaux – qualité de l’air, de l’eau, biodiversité, salubrité etc.
Ces études du territoire permettent de prévenir certaines catastrophes environnementales et humaines grâce à la mise en place d’infrastructures adaptées – par exemple, pour les inondations : digues, barrages, entretien des cours d’eau, parkings drainants, etc.

Une transformation planifiée des activités est souvent nécessaire. Par l’exemple, l’organisation d’une transition d’une agriculture conventionnelle et intensive vers une agriculture durable participe à prévenir l’appauvrissement des sols et assurer une production agricole saine et prospère.

La diversification de l’offre touristique, par exemple en moyenne montagne, le développement de projets citoyens liés à l’énergie, à la création de jardins partager, à des évènements culturels et solidaires, etc. peuvent également favoriser l’appropriation des enjeux actuels par les citoyens et l’autonomie du territoire.

 

En savoir plus

Limiter le risque inondation grâce à des infrastructures adaptées (Les Travaux Publics - Fédération Nationale)

Adaptation aux conséquences du changement climatique (ADEME)

L’adaptation de la Frnce au changement climatique (MTES)

L’observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC)