Adaptation au changement climatique et résilience

La pression des activités humaines sur l’environnement, couplée à la pression démographique, intensifie le dérèglement climatique global. C’est pourquoi les territoires se doivent de préserver les principaux puits de carbone, tels que les océans et les forêts ou encore les sols, en diminuant au maximum leurs usages intensifs et courts-termistes. De plus, les collectivités territoriales peuvent agir concrètement pour diminuer les impacts des activités humaines sur l’environnement et développer des infrastructures adaptées au monde de demain.